Salak (fruit du cobra) : goût, bénéfices santé et comment le manger

Aujourd’hui, je vais te partager toutes les informations dont tu as besoin pour te régaler avec le Salak, également connu sous le nom de «fruit du cobra» (ou Salacca zalacca).

Les informations de ce guide proviennent de mon expérience en tant qu’amoureux de fruits et passionné de santé (mon alimentation se compose de plus de 50% de fruits depuis 20 ans !).

Si tu es déjà allé en Indonésie, tu as certainement vu des Salaks sur les étals de marché. Mais en Europe ? Oui maintenant, tu peux également déguster ce fruit chez toi à la maison (voir la section Où l’acheter).

Il est maintenant temps de te montrer comment choisir le meilleur Salak, comment le manger et ses bienfaits pour la santé.

Alors allons-y.


Contenu :


Qu’est-ce que le Salak et d’où vient-il

Le fruit du Salak est originaire des îles de Java et de Sumatra en Indonésie. De nos jours, il est principalement cultivé à Yogyakarta (une région de Java d’où vient le Salak de JURASSIC FRUIT) et à Bali, où il est très populaire. Ce fruit est apprécié des indonésiens pour sa saveur sucrée.

Le Salak est également cultivé en Thaïlande; mais c’est une variété différente et son goût n’a pas grand chose à voir avec celui des variétés indonésiennes (voir Quel est le goût du fruit du cobra).

Mais pourquoi l’appelle t-on le «fruit du cobra» ?

Cela vient bien sûr de sa peau écailleuse brun-rouge, ce qui lui donne un aspect de reptile.

Et as-tu une idée de la façon dont il pousse – arbre, buisson, sous terre ?

La bonne réponse est : sur un palmier ! Oui, c’est vrai, et il y pousse en grappes près de la base de l’arbre, entouré de longues épines. Comme un précieux que sa maman ne veut pas que tu dérobes !

Quel est le goût du fruit du cobra

Jetons un œil à l’un des aspects les plus importants de ce fruit. Le goût.

Mais avant de le goûter, assure toi que le Salak est vraiment frais, car plus il est frais, meilleur il est.

A première vue on se demande bien ce qui se cache sous cette peau de serpent.

Une fois ouvert, tu découvres une chair entre blanche et jaune, plutôt ferme, presque comme une pomme.

La consistance peut varier de très sèche à légèrement juteuse, selon la variété (Exemples de variétés en Indonésie: Honey, Pondoh, Bali, Gula Pasir,…).

Et le goût ? Assez fascinant, car le Salak est bien sucré et a un petit goût de fraise. Il peut parfois aussi être légèrement astringent (de manière agréable).

Au fait, je t’ai dit que le Salak est également cultivé en Thaïlande. Ce Salak est complètement différent. Il est juteux comme un litchi (au lieu d’être ferme et croquant comme une pomme) et a un goût qui peut rappeler l’ananas.

Comment manger le fruit serpent

Lorsque tu commandes du Salak à Jurassic Fruit, il te sera toujours livré mûr et prêt à être consommer directement.

Pour accéder à la chair, il suffit de l’éplucher avec les doigts, comme une mandarine.

La chair blanche (jaune dans le cas du Salak de Thaïlande) se déguste tel quel, crue.

Tu verras que le Salak d’Indonésie contient 3 segments de fruits et chacun d’entre eux contient généralement une graine qui n’est pas comestible.

Outre la dégustation directe ou comme ingrédient dans une salade de fruits, le fruit du cobra peut également être utilisé d’autres façons :

  • C’est un très bon ajout lorsqu’il est fermenté en Kombucha.
  • La peau peut également être utilisée en décoction. On va en reparler un peu plus bas dans cet article.

Comment le conserver

Le mieux est de conserver le Salak au réfrigérateur. Là, il peut se tenir au moins une semaine.

Les bienfaits pour la santé de ce fruit exotique méconnu

Intéressant : si tu souhaites utiliser le fruit dans son ensemble, la peau est à conserver.
Il a été démontré que la peau du fruit du cobra a des bioactivités élevées et stimule le système immunitaire [1].
En faisant une infusion de la peau du Salak, tu peux profiter de cette grande valeur.

En dehors de la peau, le fruit lui-même ne doit pas être sous-estimé en termes d’intérêts nutritionnels.

Le Salak est riche en antioxydants, polyphénols, acides organiques, fer et vitamine C [2].

Certaines études montrent que grâce à ses antioxydants [3], le Salak pourrait avoir ​​des propriétés anti-cancéreuse, anti-cholestérol et anti-diabète [2].

Un autre fait intéressant est sa teneur en calories extrêmement faible. Il y a seulement 82 calories dans une portion de 100 grammes de Salak.

Eh bien, on appellera ça un avantage secondaire du fruit du cobra…

Où l’acheter : seulement en Asie ?

Tu peux facilement trouver du Salak sur les marchés locaux en Indonésie et Thaïlande. Si tu voyages sur l’île de Bali, demande au vendeur s’il a la variété «Salak Bali»; c’est la meilleure variété que tu puisses trouver.

En Europe, c’est assez rare et difficile à trouver… Il faut se tourner vers JURASSIC FRUIT pour avoir la chance d’en déguster, pendant la saison.

Même pour nous à JURASSIC FRUIT il n’est pas toujours facile d’obtenir ce fruit et la disponibilité peut être rare.

Résumé

Voici quelques-uns des points les plus importants à retenir de ce guide :

  • Le Salak, ou Fruit du cobra, est originaire d’Indonésie. Il est également cultivé dans d’autre pays d’Asie du sud-est comme la Thaïlande.
  • Il s’appelle le fruit du cobra à cause de sa peau écailleuse brun-rouge qui rappelle une peau de reptile.
  • Les Salaks d’Indonésie ont une consistance ferme comme une pomme, un goût sucré et un petit arôme de fraise.
  • La variété de Thaïlande est complètement différente en goût et en consistance : plus juteuse et citronnée.
  • Le Salak contient de bonnes quantités de fer, d’antioxydants, de polyphénols et de vitamine C et est également faible en calories.
  • Il est aussi facile à manger qu’une mandarine. Il te suffit de l’éplucher avec les doigts.
  • Tu le trouveras aisément sur les marchés indonésiens. En Europe, JURASSIC FRUIT le source auprès de producteurs de confiance et te le livre à la maison.

Maintenant c’est ton tour

Tu sais maintenant tout ce qu’il y a à savoir sur Salak.

Ce fruit rare et unique en a époustouflé plus d’un.

Maintenant, je veux te poser une question :

As-tu déjà goûté au Salak? Si oui, quel goût te rappelle t-il ?

As-tu remarqué son arôme de fraise?

Je suis curieux ! Dis le moi en laissant un petit commentaire ci-dessous.

Références :

[1] Immunostimulatory activity of snake fruit peel extract on murine macrophage-like J774.1 cells

[2] Biology, phytochemical profile and prospects for snake fruit: An antioxidant-rich fruit of South East Asia

[3] Antioxidant properties of selected salak (Salacca zalacca) varieties in Sabah, Malaysia

Laisser un commentaire